Recherche

Accueil du site > Chiffres et analyses > Les groupements d’employeurs

Un argumentaire pour les groupements d’employeurs (GE) en Europe

Date de publication : 12 juin 2008

C’est le 22 février 2008 qu’est né le Centre Européen de Ressources pour les Groupements d’Employeurs (CERGE), au cours d’une Convention Européenne des GE. Les actes de cette rencontre se présentent sous la forme d’un argumentaire en faveur des GE, sous le signe de la flexisécurité.

Les actes décrivent tout d’abord les objectifs de l’Union Européenne en matière de flexisécurité, et présentent, point par point, l’intérêt du dispositif "groupement d’employeurs" au regard de ces objectifs.

Au niveau européen, une définition élargie des groupements d’employeurs voit le jour, selon laquelle "des entreprises créent ensemble un nouvel employeur qui sécurise, et dès lors fidélise ses salariés".

Le rapport note que "le principe de partage de personnel basé sur la responsabilité commune des entreprises et la mutualisation des acquis est, en soi, une forme innovante de flexisécurité".

Parmi les arguments avancés en faveur des groupements d’employeurs figure leur rôle de médiation entre tous les acteurs du marché du travail et du territoire, qui permet d’anticiper collectivement les mutations économiques. L’accent est également mis sur "la polyvalence et la formation continue, inhérentes au modèle", sachant que l’efficacité sociale des groupements d’employeurs passe par leur efficacité économique.

Une présentation du CERGE et des groupements d’employeurs belges et allemands complètent ces actes, dores et déjà téléchargeables sur le site du GEMIP (centre de ressources des groupements d’employeurs en Midi-Pyrénées) :
www.gemip.com
Consultez les actes complets
Consultez la synthèse des actes en français

© pluriactivite.org - 2005-2007 - Mentions légales - Réalisation Spip