Recherche

Accueil du site > La pluriactivité > Comment s’organiser ?

Pluriactivité et accompagnement...

Date de publication : 13 septembre 2011

Le développement de la pluriactivité qu’on observe aujourd’hui dans les zones rurales, est lié à la nouvelle attractivité des territoires ruraux, combinée aux crises sectorielles (agricoles en particulier) et à la fragilisation actuelle des formes les plus classiques de travail. Si des dispositifs d’accompagnement spécifiques se mettent ponctuellement en place, le soutien nécessaire au développement de ces pluriactivités est loin d’être adapté à la demande. Les multiples combinaisons d’activités, les formes de travail non normées et la place des fonctions non économiques de ces pratiques brouillent les lignes directrices de ces dispositifs.

Pour tenter de comprendre comment adapter l’accompagnement à ces combinaisons d’activités singulières, un groupe de chercheurs et d’accompagnateurs a mis en place dans le Haut-Languedoc (nord-ouest de l’Hérault) une expérimentation de formation/accompagnement à la création d’activité pluriactive.

Celle-ci a permis de suivre pendant neuf mois la mise en place de quatorze projets pluriactifs, et de co-construire l’accompagnement nécessaire. La démarche a conduit à non seulement repérer les incertitudes liées aux cheminements des porteurs de projets, mais surtout à changer de regard sur les éléments de fragilisation du projet.

Il s’avère que la prise en compte de l’ensemble des dimensions de l’activité pluriactive amène à reconsidérer de manière plus large ce qui pourrait être la trame d’un système d’accompagnement à la pluriactivité. Trois points majeurs ressortent : l’importance de la reconnaissance des activités non conventionnelles, qui structurent « silencieusement » l’activité des territoires ruraux, la nécessité de cadres d’accompagnement souples et évolutifs, et enfin la prise en compte dans l’accompagnement des dimensions non économiques de l’activité, qui motivent le projet et lui donnent bien souvent sa raison d’être sur un territoire donné.

Nous voyons que ce dernier point implique un positionnement politique des institutions en charge du soutien à l’activité économique des territoires, en amenant à reconsidérer les socles de mobilité des parcours professionnels et les transitions d’une sphère d’activité à l’autre.

Cette expérimentation a été menée dans le cadre d’une thèse de doctorat de géographie : Tallon Hélène, 2011. Pluriactivité et accompagnement, un territoire à l’épreuve ; une expérimentation par la formation menée dans le Haut Languedoc (Hérault, France). Thèse de doctorat. Montpellier : Université Paul Valéry-Montpellier III. 570 p.

Hélène Tallon, géographe, travaille depuis plus de 10 ans sur les questions liées à la pluriactivité en Languedoc-Roussillon. Dans le cadre du projet PSDR Intersama (Insertion territoriale des systèmes d’activité des ménages agricoles), coordonné par le Cirad et l’Inra de Montpellier, elle participe actuellement à la formalisation d’outils pour l’accompagnement conçus et expérimentés dans le projet Intersama, et à la rédaction d’un guide méthodologique destiné aux accompagnateurs souhaitant explorer des dimensions peu appréhendées du projet pluriactif.

Contacts :

Helene.tallon@cirad.fr

UMR Innovation - 2 place Viala F-34060 Montpellier Cedex 1 - 04 99 61 30 35 - 06 80 67 65 51

Le projet PSDR Intersama : http://www1.montpellier.inra.fr/PSDR/


© pluriactivite.org - 2005-2007 - Mentions légales - Réalisation Spip