Recherche

Accueil du site > Chiffres et analyses > La saisonnalité > Le logement des saisonniers

Premier bilan de la résidence des travailleurs saisonniers dans le Briançonnais

Date de publication : 9 novembre 2011

Rénover un ancien hôtel pour créer des logements destinés aux travailleurs saisonniers, telle était l’idée des élus de la communauté de communes du Briançonnais (05).

La communauté de communes établit un premier bilan de la résidence inaugurée en avril 2009.

Le taux d’occupation est en deçà des prévisions pour l’intersaison et la saison d’été avec un taux de 50 % pour l’été 2011 contre seulement 20 % l’été précédent. Le taux d’occupation pour la saison d’hiver 2010/2011 est, lui, de 95 %.

Pour faciliter l’accès à ces appartements, la communauté de communes a dû réaliser avant l’été 2011, quelques ajustements :
- baisse du montant des loyers ;
- prise en charge par l’association chargée de la gestion des locations, des formalités du dossier APL des saisonniers.

Malgré les efforts de la communauté de communes, les employeurs n’ont pas encore saisi l’opportunité de bénéficier de la priorité locative en contre partie du règlement d’un forfait de 1 000 euros par an et par appartement. Cependant, d’après les responsables dès lors que la résidence affichera complet en haute saison, ce système de réservation fera certainement écho auprès des employeurs.

La taxe d’habitation a toutefois réservé une mauvaise surprise. En tant que loueur de meublés, la communauté de communes pensait être exonérée de cette taxe. Or, les meublés sont considérés par les services fiscaux comme des résidences principales pour leurs locataires. Pour ne pas faire supporter la totalité de la taxe d’habitation aux saisonniers occupant le logement le 1er janvier, la communauté de communes a décidé dans un premier temps de prendre en charge la taxe et envisage dans un deuxième temps de la répercuter aux locataires au prorata temporis.

Au vu de ce premier bilan, si les élus devaient ouvrir une deuxième résidence, ils opteraient pour une construction plutôt que d’investir dans la rénovation d’un bâtiment existant.

Consulter le bilan

© pluriactivite.org - 2005-2007 - Mentions légales - Réalisation Spip