Recherche

Accueil du site > Bonnes pratiques > Logement

Un colloque sur le logement des saisonniers à Bourg-Saint-Maurice (73)

Date de publication : 10 avril 2013

Le colloque organisé par Force Ouvrière (FO) sur le thème « Améliorer le logement et l’accession à la propriété pour les saisonniers », et animé par Daniel JACQUIER, s’est déroulé vendredi 22 mars 2013, à Bourg-Saint-Maurice.

Dans un premier temps, la problématique de l’accession à la propriété a été abordée. Damien DE COGLIE, saisonnier au sein de la société Méribel Alpina, a témoigné sur les difficultés qu’il rencontre pour accéder au prêt et à la propriété en raison de son statut malgré l’exercice d’une double activité professionnelle depuis plus de 30 ans en Savoie.

Pierre-Yves MANFREDI, chargé de mission Social Formation auprès des Domaines Skiables de France (DSF), et Hervé DOMENGE, directeur de l’agence du Crédit Agricole de Bourg-Saint-Maurice, ont présenté l’accord de partenariat établi entre DSF et le Crédit Agricole des Savoie depuis décembre 2011. Celui-ci permet de faire reconnaître la spécificité du saisonnier, et la relation de travail à durée indéterminée dans le secteur des DSF (en raison de la reconduction du contrat de travail à chaque saison), par des conditions plus favorables d’accès au prêt à compter de la troisième saison, et sous réserve des conditions habituelles d’octroi (relatives aux revenus, à l’apport, aux charges, au taux d’endettement...). A l’issue de cette première partie, la question s’est posée de savoir si cette initiative peut être dupliquée dans d’autres secteurs touchés par la saisonnalité.

Dans un second temps, la question du logement proposé aux saisonniers a été posée. Sylvie GUERRAZ, consultante, et Henry REY, président du Comité de Bassin d’Emploi (CBE) d’Albertville ont présenté un état des lieux du logement proposé aux saisonniers en Savoie. Entre 1995 et 2000, près de 75 % des saisonniers n’étaient pas logés par l’employeur. Aujourd’hui, 20 % des saisonniers se logent dans le parc locatif qui révèle un important besoin de réhabilitation. Aussi, il a été présenté l’accord expérimental du 16 novembre 2012, signé unanimement lors du Festival International des Métiers de Montagne (FIMM), à Chambéry, par 5 organisations syndicales et 3 organisations d’employeurs, qui a traduit la prise en compte des partenaires sociaux du travail d’évaluation réalisé, et des besoins qui persistent en matière de logement des saisonniers.

Puis Etienne DAKICHE, chef de projet au Club Med, et Sonia ANTOINE, secrétaire du CHSCT, ont présenté la situation du logement du personnel saisonnier dans les villages avec le souhait d’un hébergement plus qualitatif.

En conclusion, Christian GILQUIN, directeur de Peripl et "grand témoin" de ce colloque, a rappelé que les acteurs avaient progressivement pris conscience des enjeux du logement des saisonniers. Pour répondre à cette problématique, deux hypothèses ont été avancées :
- d’une part, par la conclusion d’accords interprofessionnels locaux, ou de convention sectorielle avec les banques ;
- d’autre part, en sortant de la logique du CDD en lui-même et sa précarité induite, en exploitant les pistes qui permettraient la construction de parcours professionnels au travers des structures et dispositifs existants. Face aux problèmes techniques et à l’évolution des normes, nous pourrions gérer les emplois saisonniers avec des CDI permettant d’embaucher les saisonniers dans le cadre du droit commun.

© pluriactivite.org - 2005-2007 - Mentions légales - Réalisation Spip